ELECTRON

Electron décollant de Mahia Peninsula (crédit Sam Toms & Simon Moffatt via RocketLab)

Côté russe il y a la Proton, la fusée la plus lourde qu’ils proposent. Electron est, elle, bien plus légère ! Les lanceurs légers ont toujours existés mais l’Electron a été la première et encore aujourd’hui la seule à casser le marché. Alors que d’autres plus anciens comme la Pegasus XL coûtaient jusqu’à 20 millions de dollars, l’Electron coûte trois à quatre fois moins cher.

A la façon de SpaceX, la société américano-néo-zélandaise RocketLab, fondée et dirigée par Peter Beck, a imposé de nouveaux tarifs. Depuis, toute une floppée de nouvelle petites fusées orbitales devrait voir le jour dans les prochaine années.

Les fusées Electron sont fabriquée à Auckland en Nouvelle-Zélande. C’est également là où se trouve le centre de contrôle des lancements. Ces derniers se font, eux, depuis la Mahia Peninsula, pointe de terre magnifique au bout de l’île du nord. RocketLab a également construit un second pas de tir à la Wallops Facility, en Virginie sur la côte est, en vue d’un premier vol à la fin de l’année. Un troisième pas de tir est en construction à Mahia Peninsula à côté du premier.

Electron ne casse pas les codes que dans les prix. Elle désormais connue pour être la première fusée être produite intégralement par impression 3D, y compris les moteurs Rutherford. Neuf moteurs équipent l’étage principal tandis qu’un seul équipe le second étage. Un moteur électrique Curie équipe le dernier étage. Les moteurs Rutherford, fournissant ensemble une poussée allant jusqu’à 20 tonnes pour le premier étage (Isp : 303s), sont les tous premiers moteurs à être équipés de turbopompes électriques. Le moteur utilise un mélange kérosène/oxygène liquide pour sa propulsion.

RocketLab a l’intention de lancer une cadence de lancements complètement dingue, avec plus d’une centaine de tirs par an d’ici quelques années. Les ambitions de RocketLab ne s’arrêtent pas là pour autant. La société a aussi conçu une plateforme satellite nommée Photon sur la base de son dernier étage et de son moteur électrique. Enfin, dernièrement Peter Beck a annoncé vouloir rendre le premier étage réutilisable et RocketLab a déjà procédé avec succès à des tests de récupération.

Aujourd’hui, avec l’Electron, la plateforme Photon, et un partenariat pour le segment-sol, RocketLab est une des seules structures au monde à proposer une solution complète à ses clients : vous venez avec votre charge utile et on vous la met en orbite prête à communiquer.

Plus d’infos : https://www.rocketlabusa.com/electron/

Lancements :

datestatutsitepayloadclient
125/05/2017échecLC1vol testRocketLab
221/01/2018succèsLC1Dove Pioneer
Lemur-2 72 & 73
Humanity Star
Planet Labs
Spire
Peter Beck
311/11/2018succèsLC1CICERO 10
Lemur-2 82 & 83
Proxima 1 & 2
Irvine 01
NABEO 1
Tyvak Nanosats systems
Spire
Fleet Space Technologies
Irvine School Foundation
HPS Gmbh
416/12/2018succèsLC110 cubesats étudiantsNASA
528/03/2019succèsLC1R3D2DARPA
605/05/2019succèsLC1Harbinger
SPARC-1
Falcon-ODE
USAF
COSMIAC, USAF
USAF Academy
729/06/2019succèsLC1BlackSky Global 3
Painani 1
Prometheus 2.7 & 2.9
ACRUX 1
SpaceBEE 8 & 9
BlackSky Global
Défense mexicaine
Los Alamos National lab.
Melbourne Space prog.
Swarm Technologies
819/08/2019succèsLC1BlackSky Global 4
BRO-1
Pearl White 1 & 2
BlackSky Global
Unseelabs
Tiger Innovations
917/10/2019succèsLC1PalisadeAstro Digital
1006/12/2019succèsLC1ALE 2
+ 6 pocketCube
Astro Live Experience
Alba Orbital + autres
1131/01/2020succèsLC1NROL 151NRO
1213/06/2020succèsLC1USA 301-303
ANDESITE
RAAF M2 Pathfinder
NRO
NASA
Univ. of New South Wales
1304/07/2020échecLC1CE-SAT 1B
+ 5 Dove Flock 4e
Faraday 1
Canon Electronics
Planet Labs
InSpace
1431/08/2020succèsLC1SequoiaCapella Space
1528/10/2020succèsLC1CE-SAT 2B
+ 9 Dove Flock 4e’
Canon Electronics
Planet Labs

%d blogueurs aiment cette page :