CERES-1

La startup chinoise Beijing Xinghe Dongli Space Technology Co. Ltd., plus connue sous le nom de Galactic Energy, fait partie de la deuxième vague du Newspace chinois, initié par les société Landspace, OneSpace, iSpace ou encore Linkspace. Profitant de l’ouverture du marché des lanceurs privés non étatiques par le gouvernement chinois, de nombreux projets sont apparus. La Ceres-1 de Galactic Energy suit le schéma classique : des étages solides et au top un étage à moteur liquide.

La startup qui n’existe depuis même pas cinq ans a reçu beaucoup d’argent privé pour financer son projet de lanceur et aujourd’hui elle s’apprête à réaliser son tir inaugural. Seul le coronavirus n’a pu stopper cette marche et décaler la date à juin prochain.

%d blogueurs aiment cette page :