Les News du New Space

2 novembre 2022 : le retour des Assises

Bienvenue dans cette revue de presse du New Space ! Ici, nous balayons au format Newsletter les différentes nouvelles venant du New Space, et de l’écosystème spatial qui se crée et qui se réinvente. Bonne lecture !

La course des lanceurs

Une seconde moitié d’octobre plus calme en termes de lancements. Le calendrier à long terme des vols européens reste toutefois marqué par l’annonce du report du tir inaugural d’Ariane 6 à la fin de l’année 2023, ce qui tend encore plus les dates limites du manifeste du lanceur, obligeant d’ailleurs l’ESA à transférer son télescope spatial Euclid sur Falcon 9.

Orbex lève 45.8 M$ en série C

La compagnie écossaise a annoncé une nouvelle levée de fonds record de 45.8 M$ avec notamment le soutien nouveau de la Banque nationale écossaise d’investissements, qui a dirigé cette série. Ces nouveaux financements permettront à Orbex de conduire le tir inaugural du micro-lanceur Prime, capable d’emporter 180 kg de charge utile en orbite basse, l’année prochaine. Suite à cette levée, Orbex a annoncé la signature d’un bail de 50 ans avec l’astroport Space Hub Sutherland, situé dans les Highlands, où décollera Prime. Les équipes sont en train de réaliser ‘’une large gamme de tests d’intégration’’, suite à des tests d’un prototype dévoilé en mai dernier.

Pangea, entre essais moteurs et contrat avec l’ESA

La start-up barcelonaise, qui détient aussi de bureaux à Toulouse, a signé un contrat avec l’ESA portant sur le développement d’un moteur à tuyère aerospike. Le but ici est de développer et tester des injecteurs imprimés-3D. Pendant ce temps, Pangea Aerospace continue à réaliser des essais à feu.

SpaceX met à jour son interface de charge utile pour les vols rideshare

C’est un peu un réponse à l’essor du marché des déployeurs spatiaux (porté par des compagnies comme Spaceflight, Momentus, Exolaunch, etc.). SpaceX propose aux opérateurs de satellites de 50 kilos ou moins de réserver directement sur leur site au prix imbattable de 5500 $/kg.

Pleins feux sur l’orbite basse

Le fait marquant est sans doute la reprise des vols OneWeb. C’est à bord d’un GSLV MkIII que 36 éléments ont rejoint l’orbite. Le vol dénote aussi un succès de la NewSpace India Limited, agence spin-off de l’ISRO (agence nationale) dédié à la prise en charge des vol commerciaux depuis le sol indien. Face à OneWeb et l’ajout de 107 nouveaux Starlink, on remarque aussi l’émergence d’une concurrence russe de la RKS qui vient de mettre en orbite de son prototype de satellite Skif-D, premier jalon d’une future constellation de 162 comsats en orbite basse.

Terran Orbital change ses plans et demeure un constructeur satellite

C’est un des nouveaux noms du marché des smallsats. Terran Orbital dispose déjà du Pentagone comme client, avec une commande de 42 satellites pour la Space Development Agency. Terran compte s’agrandir mais change ses plans, suite à un nouvel investissement de Lockheed Martin à hauteur de 100 M$. Basé en Floride, Terran Orbital comptait y construire une grande usine, en plus de celle en Californie. C’est désormais annulé, et l’usine Californienne sera agrandie. D’autre part, Terran orbital comptait construire et opérer une constellation de satellites SAR. Le projet est lui aussi dissous, et Terran Orbital propose juste de vendre des satellites SAR.

Kineis installe ses antennes en Suède

La compagnie toulousaine continue de préparer la future mise en orbite de la constellation éponyme, prévue dès 2023. Quatre antennes ont été installées à Kiruna, en Suède, pour faire la liaison avec les satellites.

Le collectif des Assises du New Space dévoile ses propositions

Cela fait notamment suite aux premières assises qui ont eu lieu en juillet à la Station F à Paris, où le collectif a proposé sa définition du New Space. Le rapport regroupe 24 propositions répondant à 6 défis : financements, clients, opinion publique, mondialisation, indépendance stratégique, intelligence. On retrouve des propositions comme la formation d’une nouvelle génération d’ingénieurs, renforcer la souveraineté, adaptation des institutions européennes aux émergents du New Space, un fond souverain spatial d’un milliard d’euros, et bien sûr renforcer la commande publique.

Statistiques au 1er novembre 2022

Depuis le 1er janvier :

  • 147 tirs, dont 49 Falcon 9 et 47 tirs chinois
  • 2200 satellites mis en orbite avec succès (missions NROL comptées comme une seule charge utile), dont 190 cubesats et 1616 Starlink.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :